Partout dans le pays, mais surtout à Istanbul, les restaurants offrant les spécialités de la cuisine turque sont extrêmement nombreux et il est difficile d’arrêter son choix. Les différentes variétés de kebabs sont définitivement à essayer puisque c’est le mets le plus populaire du pays. Les kebabs sont en fait des brochettes grillées, que ce soit de poulet, de boeuf, d’agneau ou d’aubergines, au goût épicé, et leur odeur se fait sentir partout dans les rues. Les plats de viande sont généralement servis avec tomate et poivron grillés, riz, frites, pain et salade de concombre et tomate généreusement assaisonnée de persil frais.

turquie-kebab

Kebab de poulet à Izmir, servie avec tapenade de tomate, salade, pain pita

On trouve des broches de gyros qu’on transforme en sandwich pita (durum) à tous les coins de rue pour les amateurs de ces viandes. Comme les gyros, les pizzas (pide) sont très populaires. On peut les manger avec ou sans viande, et pour déjeuner, comme collation ou comme repas dans la journée. Leur différents styles, grandeurs et garnitures offrent un vaste choix. Bien entendu, ils sont bien garnis de fromage goûteux!!

turquie-pide

Pide au fromage, enrobé de sésame – Gare de Izmir – Environ 3 TL

Ensuite, les buffets style cafétéria offrent une variété de choix pour composer son menu soi-même. Des plats de viandes, de patates, d’aubergines et plusieurs autres choix sont offerts dans une ambiance conviviale. Et les portions sont généreuses!

turquie-buffet

Buffet dans Taksim, sur Istiklal Cadessi

Une bonne patate garnie (kumpir) de maïs, charcuterie, olives, champignons, fromage et sauce spéciale peut servir de repas complet.

turquie-manger-kumpir

Kumpir, Istiklal Cadessi – 9 TL

La cuisine turque au matin

Pour le déjeuner, la tradition inclut un mélange de salé et sucré pour tous les goûts! Pour manger comme les Turcs, on l’accompagne de thé à volonté. Ainsi, on a du pain accompagné de confitures et de miel, de tartinade de noix, de plusieurs sortes de fromages, de charcuterie, de quelques variétés d’olives et d’oeufs à la coque ou en omelette, ou dans un mélange de légumes et de fromage. Sur le pouce, tout le monde se promène avec un bagel (simit) à la main, que les marchands de rue vendent à petit prix.

Dans les rues

En après-midi, une promenade sur le pont de Galata permet de voir les nombreux pêcheurs à l’ouvrage. Il est indispensable ensuite de savourer un sandwich au poisson frais, délectable, que l’on peut trouver partout aux deux extrémités du pont ou sous celui-ci. Cuit sur le grill et badigonné d’un mélange d’épices spécial, c’est un des meilleurs poissons qu’il m’ait été donné de goûter.

turquie-manger-breadandfish

Sandwich au poisson à côté du pont de Galata – 6 TL

Sur les places publiques, les marchands de rues sont nombreux et leurs prix peuvent varier selon le secteur. On peut se prendre une collation en chemin comme du melon d’eau, un blé d’inde, un jus d’orange ou de pomme-grenade fraîchement pressé, et ces fameuses noix de marrons qui laissent une odeur de brulé partout où l’on passe, mais qui ne cessaient de me faire de l’oeil. Mieux vaut les acheter dans Fatih, où elle se vendent la moitié du prix de Taksim.

turquie-manger-marchandderue

Marchand de marrons et de maïs – Taksim square

Il est possible de manger à peu de frais (1 à 6$ – 2,50 à 12TL) un peu partout dans des petits restaurants. Avant l’heure du dîner, on peut voir les énormes pièces de viande de gyros dans les vitrines, et si on repasse quelques heures plus tard, elles sont toutes petites.

turquie-manger-gyros

Énorme pièce de gyros

Seulement, un petite faim? Un islak hamburger sera parfait et disponible en grande quantité, spécialement autour de Taksim square.

turquie-manger-islakhamburger

Islak Hamburger – Taksim Square – 2,5 TL

Se sucrer le bec

Dans certaines section d’Istanbul ou certaines villes, des restaurants se spécialisent dans les gauffres, comme dans Beşiktaş, d’autres dans les crêpes faites à la main. On peut les avoir en version salée, avec viande, épinards et fromage ou plutôt sucrée avec fruits et chocolat.

turquie-manger-crepe

Femme préparant les crêpes – Mehmet’s Heaven – Pamukkale

Mais le meilleur, c’est les turkish delights (lokums) qui raviront les becs sucrés! C’est aussi une merveille pour les yeux de voir toutes ces couleurs et cet art que sont ces rouleaux de pâte sucrée, figue ou autres délectables produits enrobés de noix, de sucre et diverses autres choses.

turquie-manger-lokums

Vitrine de Lokums/Turkish delights et baklavas

En plus de ces lokums, on retrouve plusieurs pâtisseries comme les baklavas disponibles en plusieurs versions. Dans les marchés, un tonne de desserts étonnants sont étalés pour le plaisir des yeux et de la bouche!

turquie-manger-sucrerie

Pâte sucrée – Bazar des épices – Istanbul

Alors si l’envie de la cuisine turque vous prend, laissez-vous aller pour des tonnes de découvertes culinaires et d’expériences différentes!

         

À propos de... Voir tous les articles Site web de l'auteur

Julie

Je suis une globe-trotteuse québécoise, et je vous invite à prendre avec moi un billet pour le monde! Un monde de rêves, un monde de découvertes, un monde de passions, d’aventures et de rires! Partagez mon envie de VIVRE!

5 CommentairesLaissez un commentaire

  • woww c’est super intéressant comme article tu nous donne envie d’aller te rejoindre loll.Continue ton beau travail et voyage pour continuer de nous faire rever…

  • Je te félicite pour ton audace a faire ce grand voyage, tes articles sont très intéressants et je vais te suivre intensément. Tu nous donnes l’envie de partir….. à bientôt

  • Vraiment bien écrit julie! Tous a l’air delicieux! Tu doit avoir aimer decouvrire tous ces plats! Ca me donne le gout d’aller gouter a tous ces plats! Amuse toi et continue a nous faire rever comme mon chum a si bien dit! 🙂

  • Mmmm… mon amie tu nous donnes l’eau à la bouche! Continue de nous faire voyager avec toi c’est vraiment bien l’idée de ton blogue! J’ai hâte de lire la suite…. la cuisine grec est-elle comme on l’a connais ici? J’imagine encore meilleure! et ensuite c’est le marocain… moins de mon goût avec la coriandre à profusion mais étonnes-moi! Bisou xxx

    • Et bien tu serais surprise je n’ai pas apprécié plus qu’il faut la cuisine grecque et les Marocains n’utilisent pas vraiment la coriandre 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *