Comment ne pas tomber en amour avec la cuisine thaïlandaise? Impossible!
Avec ses arômes diversifiés, son chili bien présent, le tout arrosé généreusement de lait de coco… un délice! Mais attention, bouche sensible, s’abstenir! Sachez que les thaïs sont tout de même habitués aux touristes qui ne tolèrent pas la nourriture épicée et qu’il est toujours possible de commander les mets moins épicés (« No spicy »).

Attaquons tout de suite les mets principaux qui sont un incontournable:

Les fameux curry thaïs

Curry aux fruits de mer et à la noix de coco

Curry aux fruits de mer et à la noix de coco

Le curry est un plat très répandu en Thaïlande. À base de lait de coco et de piments chilis thaïs, on y ajoute divers ingrédients, moulus au pilon de façon traditionnelle pour ainsi créer une variété de saveurs différentes! On peut les déguster en option végétarienne, avec divers légumes comme la courgette thaïe, le bok choi, la carotte, les poivrons, etc., ou y ajouter de la viande ou des fruits de mer.

Le curry traditionnel  se décline en trois couleurs aux saveurs variées:

Le curry rouge: le plus populaire! Il tient sa couleur des piments rouges qui le compose. On y ajoute citronnelle et  grains de coriandre qui font toute la saveur!
Le curry vert: le plus épicé! Aux quelques piments rouges s’ajoutent les petits chilis verts qui sont encore plus épicés! Pour plus de couleur et de saveur, on emploie généreusement le basilic thaï. À cela s’ajoute: galanga (gingembre thaï), ail et lime kaffir!
Le curry jaune: le plus doux! Il tient sa couleur d’un mélange de piments jaunes et rouge et d’une bonne dose de curcuma! Il a lui aussi une saveur bien à lui grâce à un mélange de diverses épices telles le gingembre, l’ail, la citronnelle, le cumin et la cannelle.

Lorsqu’on a goûté aux trois currys traditionnels, on se doit d’essayer leurs étonnants petits frères: le panang et le massaman!

Curry penang

Curry panang

Le curry panang: mon préféré! Ressemblant plutôt à un curry rouge, il est néanmoins un peu plus sucré et se distingue notamment par ses saveurs d’arachides et de lime kaffir. Composé lui aussi, entre autres, de citronnelle, d’ail, de galanga et de coriandre, on y ajoute aussi de la cardamome et du cumin. Sa couleur orange vif donne un effet wow à la présentation!

Curry massaman

Curry massaman

Le curry massaman: le plus spécial! Ce plat aux arômes complètement différents serait d’origine musulmane. Aux ingrédients qui reviennent, on ajoute ces épices pour une saveur loin de l’ordinaire: jus de tamarin, clou de girofle, l’anis étoilé, la noix de muscade, la cardamome et la cannelle. Ce petit dernier contient souvent des patates.

Les classiques!

On ne peut pas passer par la Thaïlande sans manger au moins un (ou plutôt des dizaines!) de Pad thaïs! Souvent accessible sur la rue, et à un prix très abordable, les touristes en raffolent! Un mélange que tout le monde connaît: nouilles de riz, oeufs brouillés, fèves germées, oignons, arachides et votre choix de protéines (dans mon cas je suis vendue aux crevettes!). Si on le commande dans un restaurant, on aura droit à plus de légumes. La version rapide dans la rue s’accompagne plutôt d’un petit tabouret et d’une ambiance festive! À vous d’y ajouter de la sauce piquante à votre goût!

Pad thaï version rue

Une autre sorte de nouilles qu’on voit souvent, plus larges et baignant dans plus de sauce, les drunken noodles ou Pad Kee Mao. Ce sauté contient plus de légumes et se distingue par son ajout de chili et de basilic.

Pad Kee Mao (Drunken noodle)

Un autre sauté à découvrir est le poulet aux cajous. Attention, il semble bien inoffensif, mais est tout de même garni d’une bonne quantité de piments chilis piquants! C’est un excellent repas bourré de protéines!

Poulet aux cajous

Il faut ab-so-lu-ment essayer la salade de papaye verte (Som Tam)! Pour la réaliser, il faut vraiment avoir une papaye verte, pas les orangées qu’on connaît. Celle-ci a un goût beaucoup plus amer! On y mélange arachides, tomates, crevettes séchées (pas obligatoire pour les moins aventureux), et haricots longs. Tout ceci baigne dans un mélange de jus de lime, de sucre de palmier, de sauce de poisson et d’ail. On y ajoute les piments chilis selon notre préférence! Attention, la version originale peut vous mettre le feu à la bouche!

Salade de papaye verte (Som Tam)

Pour finir ça en beauté, on y va avec un riz collant à la mangue (mango stickyrice). Un délice pour les dent sucrées, et même ceux qui l’ont moins, comme moi! Un riz collant cuit de façon traditionnelle, garni de morceaux de mangue bien juteuse et arrosé d’un riche (et extrêmement sucré) lait condensé. Tellement simple, et tellement bon!

Riz collant à la mangue

La Thaïlande a tant à offrir au niveau de la nourriture, je vous souhaite tous d’aller vous délecter de ces merveilleux plats!

Si c’est trop loin pour vous, ces plats sont très faciles à réaliser à la maison! N’hésitez pas à vous procurer les produits qui vous manquent dans une épicerie asiatique, et du même coup, opter pour des légumes importés comme les haricots longs ou la courgette thaïe!

 

 

À propos de... Voir tous les articles Site web de l'auteur

Julie

Je suis une globe-trotteuse québécoise, et je vous invite à prendre avec moi un billet pour le monde! Un monde de rêves, un monde de découvertes, un monde de passions, d’aventures et de rires! Partagez mon envie de VIVRE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *